Skip to main content

Definitions | Définitions

Definitions of terms commonly referenced in negotiations | Définition des termes couramment énoncés en cours de négociation (Voir en français)

Benefits

May include benefits such as drug prescriptions, vision, dental, short-term (sick pay), paid holidays, paid vacations and other benefits that are provided to employees in accordance with the terms of the Collective Agreement.

 

Bill 124 – Protecting a Sustainable Public Sector for Future Generations Act

The Ontario Government, in October 2019, passed Bill 124, which sets a three-year moderation period for all broader public sector employees. In this moderation period, increases to total compensation are limited to a total of 1% per year for each year of the moderation period.

 

Collective Bargaining

A method of determining wages, benefits, working conditions of employment through a process of negotiation between a union and an employer.

 

Collective Agreement (CA)

A negotiated contract between an employer and a union that describes the terms of employment for the employees represented by the union that includes, for example, wages, benefits, hours and working conditions.

 

Conciliation

A formal dispute resolution process under the Labour Relations Act, 1995 where an employer or union or both request an independent Ontario government Conciliation Officer to be appointed by the Ministry of Labour.  The appointed Conciliator Officer’s role is to facilitate the parties to reach a new Collective Agreement, if possible.

 

Contract Proposals

Contract language put forward by the union or the employer during Collective Bargaining.

 

Good-faith Bargaining

Bargaining where two parties make every reasonable effort to reach a Collective Agreement.  Good-faith bargaining does not preclude “hard bargaining” by either party.

 

Grievance

An alleged violation, misinterpretation or misapplication of a provision of the Collective Agreement which may be filed by unionized employees, the union or the employer.

 

Grievance Procedure

A set of progressive review steps established in a Collective Agreement for the handling of Grievances.

 

Impasse

A deadlock in Collective Bargaining where after bargaining in good faith; the parties have failed to reach an agreement on one or more issues.

 

Injunction

A court order that restrains a party from committing or engaging in certain acts or activities.

Section 102 of the Courts of Justice Act sets out when the Court in Ontario has jurisdiction to issue an injunction in a labour dispute.

 

Interest Arbitration

A process through which an employer and a union resolve matters to which they cannot agree; through Collective Bargaining through an arbitration process.

 

Labour Relations Board (Ontario)

The Ontario government independent board appointed to facilitate harmonious labour-relations and resolve disputes between parties under the Labour Relations Act, 1995 (“LRA, 1995“). The LRA, 1995 governs both the process by which a trade union acquires bargaining rights and the procedures by which trade unions and employers engage in Collective Bargaining in Ontario.

 

Lockout

The refusal by an employer to continue to schedule employees or the suspension of work by an employee for the purpose of compelling the union to accept new terms or conditions of employment.

 

Management Rights

Certain rights that management maintains as fundamental to its ability to effectively manage and operate its organization. These rights are often expressly reserved to management in the management’s rights clause of the Collective Agreement. Generally, they include the right to hire, promote, suspend or discharge employees; to direct the work of employees; and to manage the operation.

 

No Board Report Process (Stage One)

A Conciliation Officer writes to the Minister of Labour if s/he determines, after the Conciliation process commences, that the two negotiating parties (employer and union) are at an impasse.

 

No Board Report Process (Stage Two)

Upon receipt and review of a Conciliation Officer’s notification, the Minister of Labour, generally, notifies the negotiating parties, in writing, that s/he “does not consider it advisable to appoint a conciliation board.”  This notice is known as the “no board”.

Such notification to the employer and the union results in a 17-day countdown with an effective date where a union can commence a Strike or an employer can commence a Lockout; such deadline commences on a specific date set at 12:01 am (i.e., one minute past midnight).  However, there is no obligation by either party that a Strike or Lockout need commence after that deadline.

 

OPSEU Liquor Board Employees Division (LBED)

The Union representing close to 9000 employees of the LCBO

 

Paid Union Leave

A provision in the Collective Agreement that provides leave for union business that is paid for by the employer.

 

Strike

A work stoppage, a refusal to work or to continue to work by employees or a slow-down or other concerted activity on the part of employees designed to restrict or limit work for the purpose of compelling their employer to agree to new terms or conditions of employment.

 

Term

The negotiated length of the Collective Agreement that the agreement will remain enforced.

 

Unfair Labour Practice (ULP)

A claim filed with the Labour Relations Board (Ontario) by one party against the other alleging a violation of the LRA, 1995.

 

Union Dues

A monthly payment by members to their union that is normally collected by an employer on behalf of a union; the amount is set by either the union’s constitution or bylaws, and is subject to approval by the membership.

 

Work Rules

Rules regulating on-the-job conditions of work.

Arbitrage de différends

Processus par lequel un employeur et un syndicat ont recours à l’arbitrage pour résoudre les questions sur lesquelles ils ne peuvent s’entendre dans le cadre de négociations collectives.

 

Avantages sociaux

Ce sont des avantages tels que les médicaments d’ordonnance, les soins de la vue, les soins dentaires, les prestations à court terme (indemnités de maladie), les congés payés, les vacances payées et d’autres avantages fournis aux employés conformément à la convention collective.

 

Commission des relations de travail de l’Ontario

Commission indépendante du gouvernement de l’Ontario nommée pour faciliter des relations de travail harmonieuses et résoudre les différends entre les parties, conformément à la Loi de 1995 sur les relations de travail. Cette loi régit aussi bien le processus par lequel un syndicat acquiert des droits de négociation que les procédures selon lesquelles les syndicats et les employeurs entreprennent des négociations collectives en Ontario.

 

Conciliation

Un processus officiel de résolution des conflits en vertu de la Loi de 1995 sur les relations de travail, dans le cadre duquel un employeur, un syndicat ou les deux demandent que le ministère du Travail désigne un conciliateur n’ayant aucun lien de dépendance par rapport au gouvernement de l’Ontario. Le rôle du conciliateur désigné est d’aider les parties à conclure une nouvelle convention collective dans la mesure du possible.

 

Congé syndical payé

Une disposition de la convention collective qui prévoit un congé pour affaires syndicales payé par l’employeur.

 

Convention collective

Un contrat négocié entre un employeur et un syndicat qui décrit les conditions d’emploi des employés représentés par le syndicat, notamment les salaires, les avantages sociaux, les heures et les conditions de travail.

 

Cotisations syndicales

Paiement mensuel effectué par les membres à leur syndicat, normalement perçu par un employeur au nom du syndicat et dont le montant est fixé par l’acte constitutif ou les règlements administratifs du syndicat et soumis à l’approbation des membres.

 

Division des employés de la Régie des alcools du SEFPO

Le syndicat qui représente les près de 9 000 employés de la LCBO.

 

Droits de la direction

Certains droits que la direction conserve comme étant essentiels à son aptitude à gérer et à exploiter son organisation de manière efficace. Ces droits sont souvent expressément réservés à la direction dans la clause de la convention collective qui porte sur les droits de la direction. En général, ils comprennent le droit d’embaucher, de promouvoir, de suspendre ou de congédier des employés, de diriger le travail des employés et de gérer le fonctionnement de l’organisation.

 

Durée

La durée négociée de la convention collective pendant laquelle elle restera en vigueur.

 

Grève

Un arrêt de travail, un refus de travailler ou de continuer à travailler par les employés ou un ralentissement ou toute autre activité concertée de la part des employés visant à restreindre ou à limiter le travail en vue de contraindre l’employeur à accepter de nouvelles conditions d’emploi.

 

Grief

Une violation, une mauvaise interprétation ou une mauvaise application présumée d’une disposition de la convention collective qui peut faire l’objet d’un grief déposé par des employés syndiqués, le syndicat ou l’employeur.

 

Impasse

Le moment dans une négociation collective où, après avoir négocié de bonne foi, les parties ne parviennent pas à s’entendre sur un ou plusieurs points.

 

Injonction

Une ordonnance du tribunal qui interdit à une partie de se livrer à certains actes ou activités. L’article 102 de la Loi sur les tribunaux judiciaires précise les conditions dans lesquelles un tribunal de l’Ontario a compétence pour accorder une injonction dans le cadre d’un conflit de travail.

 

Lock-out

Le refus d’un employeur de continuer à employer ses employés ou la suspension de leur travail en vue de contraindre le syndicat à accepter de nouvelles conditions d’emploi.

 

Négociation de bonne foi

Négociation au cours de laquelle deux parties font tous les efforts raisonnables pour conclure une convention collective.  La négociation de bonne foi n’est pas incompatible avec une négociation « dure » de la part de l’une ou l’autre des parties.

 

Négociations collectives

Une méthode utilisée pour établir les salaires, les avantages sociaux et les conditions de travail par l’entremise d’un processus de négociation entre un syndicat et un employeur.

 

Non-constitution d’une commission (première étape)

Un conciliateur écrit au ministre du Travail s’il constate, après le début de la procédure de conciliation, que les deux parties à la négociation (employeur et syndicat) sont dans une impasse.

 

Non-constitution d’une commission (deuxième étape)

Après réception et examen de l’avis du conciliateur, le ministre du Travail notifie généralement par écrit aux parties aux négociations qu’«il n’y a pas lieu de constituer une commission de conciliation ». C’est l’« avis de non-constitution d’une commission ». Cet avis à l’employeur et au syndicat déclenche un compte à rebours de 17 jours jusqu’à la date à laquelle la grève peut être déclenchée par le syndicat ou un lock-out par l’employeur. Le délai commence à 00 h 01 (minuit une minute) à la date fixée. Toutefois, aucune des parties n’est tenue de déclencher une grève ou un lock-out passé ce délai.

 

Pratiques déloyales de travail

Une plainte déposée auprès de la Commission des relations de travail de l’Ontario par une partie contre l’autre alléguant une violation de la Loi de 1995 sur les relations de travail.

 

Procédure de règlement des griefs

Un ensemble de mesures d’examen progressif prévues par la convention collective pour le traitement des griefs.

 

Projet de loi 124 – Loi de 2019 visant à préserver la viabilité du secteur public pour les générations futures

En octobre 2019, le gouvernement de l’Ontario a adopté le projet de loi 124, qui établit une période de modération de trois ans pour tous les employés du secteur parapublic. Pendant la période de modération, les augmentations de la rémunération totale ne peuvent totaliser plus de 1 % par an pour chaque année de la période de modération.

 

Propositions contractuelles

Clauses contractuelles proposées par le syndicat ou par l’employeur dans le cadre des négociations collectives.

 

Règles de travail

Règles régissant les conditions de travail sur le lieu de travail.